BAIE DE SOMME – Histoire

Abbeville
Saviez-vous que le plus ancien site préhistorique du nord de la France se situe à Abbeville ? Il a été découvert en 1863 par l’abbevillois Jacques Boucher de Perthes. Une partie de ses découvertes est exposée au musée de la ville. Ce musée de France “Boucher de Perthes” est adossé au beffroi de la ville. Le beffroi, construit en 1209, est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Au Moyen-Age, Abbeville se construit et s’émancipe. Quelques maisons typiques en torchis et colombage sont encore présentes aujourd’hui.
C’est aussi à cette époque que l’ancienne collégiale royale de Saint Vulfran se dresse. Aux allures de cathédrale, sa façade est finement taillée telle une dentelle de pierre.
Bientôt la Seconde Guerre Mondiale frappe. Les bombardements du 20 mai 1940 détruisent la ville en grande partie. Les différents plans de reconstruction portés jusque dans les années 1960 façonnent ainsi l’architecture d’Abbeville.
Dans les années 1980, l’oeuvre de l’artiste Alfred Manessier sublime la petite église du Saint-Sépulcre. Il crée un ensemble de vitraux célébrant la victoire de la vie contre l’angoisse, la souffrance et la mort. Son oeuvre monumentale s’inspire à la fois de la bible et des paysages de la Baie de Somme. Un spectacle à voir absolument, surtout lorsque les journées sont ensoleillées.

Did you know that the oldest prehistoric site in the north of France is located in Abbeville?
It was discovered in 1863 by the abbey from Jacques Boucher de Perthes. Part of his discoveries are on display at the city museum. This museum of France “Boucher de Perthes” is attached to the belfry of the city. The belfry, built in 1209, is listed as World Heritage by UNESCO.

In the Middle Ages, Abbeville was built and emancipated.
Some typical cob and half-timbered houses are still present today.
It was also at this time that the former royal collegiate church of Saint Vulfran stood. With its cathedral-like appearance, its facade is finely carved like stone lace.
Soon the Second World War strikes. The bombings of May 20, 1940 largely destroyed the city. The various reconstruction plans carried out until the 1960s thus shaped the architecture of Abbeville.
In the 1980s, the work of artist Alfred Manessier sublimated the little church of the Holy Sepulcher . he creates a set of stained glass windows celebrating the victory of life against anxiety, suffering and death. His monumental work is inspired by both the Bible and the landscapes of the Baie de Somme. A sight to see absolutely, especially when the days are sunny.

A Saint-Valery-sur-Somme, c’est en franchissant la porte de Nevers que l’on se rend compte que la ville est encore fortifiée par de hauts remparts et des tours de guet. Des murs en damier, des maisons à colombage. Des ruelles pavées toutes fleuries vous emmènent découvrir un authentique jardin de plantes médicinales : l’herbarium et son fruticetum.
Ensuite c’est le retour par la plage et la digue promenade, sans oublier de déguster au passage, au glacier sur le quai ou à la Ferté, une glace ou une gaufre artisanale, afin de récompenser l’effort.
Une fois arrivé là-haut, on imagine Jeanne d’Arc, entourée de ses gardes, passant devant l’ancien monastère partant pour Rouen.
En suivant le même chemin, on découvre le quartier très champêtre de l’Abbaye. Avec ses anciennes petites fermettes, il est dominé par la surprenante chapelle de Saint Valery dite « des marins ». Qu’il est agréable d’admirer une fois de plus la baie dans cet environnement bucolique.

It is by crossing the Porte de Nevers that you realize that the city is still fortified by high ramparts and watchtowers.
By crossing the heart of the city we discover medieval architecture.
Checkered walls, half-timbered houses. Cobbled alleys all flowery take you to discover an authentic garden of medicinal plants: the herbarium and its fruticetum .
Then it is the return by the beach and the promenade, without forgetting to taste in passing, at the glacier on the quay or at La Ferté, an ice cream or a homemade waffle, in order to reward the effort.
Once up there, we imagine Joan of Arc, surrounded by her guards, passing in front of the old monastery leaving for Rouen.
Following the same path, we discover the very rural district of the Abbey. With its old small farmhouses, it is dominated by the surprising chapel of Saint Valery called “sailors”.